Dans le post précédent , on soulignait l'importance de la pluviométrie , non seulement de la quantité d'eau mais aussi du moment où elle tombe .

                 En 2017 nous avons eu 794 mm de pluie à peu près bien répartis dans l'année avec un petit excédent en Mars avec 103 mm et 136 mm en décembre .

103 mm en mars c'est une très bonne chose pour la pousse de l'herbe au printemps mais seulement 34 mm en Avril ont fait que les rendements ont été , on va dire normaux .

                 Guy fauche toujours la même surface en herbe et toujours les mêmes prés , c'est donc facile de comparer d'une année sur l'autre .

Donc en 2017 nous avons fait 723 bottes de fourrage , en enrubannage ou en foin .

Je rappelle que l'enrubannage , est de l'herbe tout comme le foin , mais conservée de façon différente .

L'herbe est un peu moins séchée avec un passage de faneuse en moins , deux pour l'enrubannage , trois  pour le foin . 

Les bottes d'enrubannage sont entourées de film plastique ce qui permet une conservation en anaérobie et qui donne  un goût sucré , "caramélisé" très caractéristique de l'enrubannage,  à l'herbe ainsi conservée .

Les animaux en sont très friands et les valeurs nutritionnelles sont sensiblement identiques avec un petit plus pour l'enrubannage .

 

               En 2018 , comme pour beaucoup , nous avons eu beaucoup d'eau en hiver ( 136 en décembre , 207 en janvier )

petite acalmie en février avec 46 mm , 108 en Mars , 58 en Avril ,110 en Mai et 93 en juin 

Et c'est au moment où nous aurions dû faucher que la pluie était de retour .

Nous ne nous plaignons pas , nous nous en tirons très bien au regard de certaines régions durement touchées par les pluies torentielles .

               Nous avons commencé les fourrages le 11 Mai pour terminer début juillet . Les 824 bottes faites étaient à l'abri mi juillet .

 

        

Enrubannage 2017